Kahina Le Querrec, réalisatrice sélectionnée au Poitiers Film Festival, est en résidence à la Villa Bloch jusqu’au 3 mars 2020.

Kahina Le Querrec a été sélectionnée avec le court métrage L’Heure bleue en So French!, la compétition dédiée aux films d’écoles françaises, et à Jump In 2019, le dispositif tremplin du Poitiers Film Festival qui vise à l’insertion professionnelle de jeunes réalisateurs. 

Grâce au partenariat tissé entre le Poitiers Film Festival et la Villa Bloch, résidence d’artistes de la Ville de Poitiers, Kahina Le Querrec travaille actuellement à Poitiers au développement de deux courts métrages : Contre la nuit*, dont elle a présenté le projet au Poitiers Film Festival en décembre dernier, et L’été sera chaud. Jusqu’au 3 mars 2020, elle est accompagnée par la scénariste, réalisatrice et consultante Laure Desmazières, qui l’avait reçue en consultation pendant les ateliers Jump In. Kahina Le Querrec reviendra pour une deuxième session de travail au printemps 2020.

+ d’infos sur les résidences

Kahina Le Querrec

Après une année d’hypokhâgne et une licence Arts du spectacle-cinéma à l’université Paris 8, Kahina Le Querrec est devenue costumière sur des longs métrages sans jamais mettre de côté l’écriture et la réalisation. En 2018, elle intègre sur concours les Ateliers du cinéma de Claude Lelouch à Beaune. Elle y réalise La Fête noire ainsi qu’un court métrage de fiction L’Heure bleue (Sélection So French!, Poitiers Film Festival 2019). De janvier à avril 2019, elle suit un atelier d’écriture de scénario à Paris Diderot où elle développe son prochain court métrage Contre la nuit.

Projet : Contre la nuit

Synopsis : Soudain, leurs regards se croisent. Lui s’ennuie dans cette soirée qui célèbre ses dix-huit ans. Elle semble à côté de la plaque avec ses cheveux gras, sa peau translucide et ses yeux rivés vers la lune.

Comme deux aimants qui s’attirent, ils fuient la soirée pour se réfugier dans la forêt. Il la dévore des yeux, elle se laisse faire. Alors qu’ils se baignent dans un lac au clair de lune, dans un éclat de rire, elle disparaît complètement. Évaporée. Il la cherche, désespérément mais plus il essaye de la retrouver, plus un doute s’installe en lui : à présent, il ne saurait plus dire si elle a vraiment existé.