Présentation

Organisé par le TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers, le Poitiers Film Festival rassemble autour de sa spécificité – le film d’écoles de cinéma – la jeune création cinématographique internationale, les professionnels de la filière et le grand public.

Pour le public, c’est la promesse de découvrir des cinématographies émergentes. C’est l’occasion de voir les premiers films de jeunes auteurs qui s’emparent du monde qui les entoure. C’est aussi le plaisir de partager des émotions, des interrogations et des critiques avec ces artistes lors de rencontres-débats.

Pour les professionnels, c’est un lieu ressource où se rencontrer et partager des expériences. Les festivals y découvrent des films à programmer, les producteurs y repèrent des réalisateurs à suivre, des projets à accompagner. Pour les jeunes talents, c’est un espace de confrontation avec le public et un tremplin pour leur carrière. À travers ses dispositifs d’accompagnement professionnel, le Poitiers Film Festival facilite l’insertion des auteurs et réalisateurs dans les réseaux et le développement de leurs projets de films.

La programmation

Pendant 8 jours, plus de 130 films et de nombreuses rencontres sont proposés aux festivaliers. Le festival développe 4 axes de programmation :

  • la Sélection internationale qui présente 10 programmes de courts métrages réalisés dans des écoles de cinéma et 6 longs métrages signés par des étudiants en cinéma ou des réalisateurs repérés en Sélection à Poitiers lors d’une édition précédente. Plusieurs prix sont attribués par des jurys de professionnels, le public, des mécènes et partenaires,
  • un Focus qui met à l’honneur la cinématographie d’un pays en proposant un panorama de films contemporains, des courts métrages issus de ses écoles de cinéma, des rencontres avec des réalisateurs confirmés et émergents,
  • des master classes pour découvrir ou mieux comprendre le métier et le travail de personnalités du 7e art : la Leçon de cinéma orchestrée par un réalisateur ou une réalisatrice reconnu(e), Itinéraire, un temps fort consacré à la carrière et à l’actualité d’un(e) jeune acteur(trice) et la master class Musique et cinéma en présence d’un compositeur, 
  • des séances spéciales proposées à un large public : la soirée So French! consacré aux écoles françaises, le programme Court d’ici, des avant-premières en présence des équipes de films, les séances Piou-Piou et Ciné-doudou à destination du jeune public etc.

Les actions professionnelles

Il tient à coeur au Poitiers Film Festival, avec ses deux dispositifs tremplin, d’accompagner l’insertion professionnelle des cinéastes en devenir : ceux qu’il repère dans les écoles de cinéma à l’international mais aussi ceux qu’il découvre sur son territoire et qui n’ont pas eu accès à la formation.

  • Jump In permet à de jeunes réalisateurs de bénéficier après leur formation d’une marche intermédiaire qui leur permettra de consolider leurs projets de premier long métrage avant de postuler à des programmes ou à des fonds internationaux ou de démarcher des producteurs. Cet accompagnement passe par des actions de formation ciblées avec des professionnels confirmés afin d’identifier leurs besoins et de définir une stratégie de développement et par des propositions de résidences d’écriture.
  • Talents en Court : le Poitiers Film Festival s’associe au CNC et à la Région Nouvelle-Aquitaine et propose, à travers cinq jours d’ateliers et de rencontres, d’accompagner des auteurs autodidactes du territoire dans le développement de leur projet de court métrage et la construction de leur réseau professionnel.

Des séances de pitch où les participants des 2 ateliers présentent leurs projets sont organisées en présence de professionnel ciblés.

L’éducation à l’image

Le festival développe un important dispositif d’éducation à l’image en direction du public, en particulier les jeunes spectateurs des écoles, collèges et lycées. Avant, pendant et après la manifestation, il s’agit d’accompagner les oeuvres, de faciliter leur appropriation, de permettre la rencontre avec les cinéastes et d’encourager la pratique.

Ce projet se traduit par :

  • des ateliers de sensibilisation au langage cinématographique dans les établissements, 
  • des projections spéciales, suivies de temps d’échanges avec les auteurs des oeuvres,
  • des outils pédagogiques sur les films pour accompagner le travail des enseignants,
  • des ateliers de pratique pour appréhender la fabrication des images,
  • des master classes avec des professionnels pour découvrir les métiers du cinéma,
  • des projections décentralisées pour diffuser le court métrage sur l’ensemble du territoire de la Nouvelle-Aquitaine.

Historique

  • 1977 : le festival est créé à Tours par Henri Langlois, fondateur de la Cinémathèque française. Celui-ci décède quelques semaines avant le début de la première édition. En son hommage, le festival se baptise Rencontres Henri Langlois.
  • 1990 : le festival quitte la ville de Tours pour s’installer à Poitiers.
  • 2000 : le festival initialement consacré aux films de fin d’études, devient le Festival international des écoles de cinéma.
  • 2004 : la gestion du festival est reprise par la scène nationale de Poitiers, qui abrite un Cinéma Art et Essai, classé « Recherche et Découverte », « Patrimoine et Répertoire » et « Jeune Public ».
  • 2014 : le festival renouvelle sa forme et change de nom pour devenir Poitiers Film Festival.
  • 2017 : le projet artistique du festival s’adjoint du volet professionnel Jump In qui vise à accompagner les jeunes cinéastes